Skip to content

Des études de sol géotechnique G1 : Pour chaque projet de construction

Depuis 2018, la loi Elan rend obligatoire les études de sol dans le cadre de la vente d’un terrain constructible sur de nombreuses régions en France. La présence d’argile dans le sol impose des précautions à l’origine de cette réforme du droit immobilier. Mais tout acheteur peut aussi demander une expertise géotechnique avant la signature de l’acte de vente.

Ce type d’études concerne d’ailleurs plus généralement les chantiers de construction. L’étude géologique constitue un outil de référence pour la mise en œuvre du projet : elle détermine les recommandations à respecter en fonction de la nature du terrain et des risques naturels répertoriés dans le secteur. L’expertise du bureau d’études fournit une analyse précise de la faisabilité de l’ouvrage sur un site spécifique. Le rapport G1 remis au constructeur propose des solutions géotechniques pour une réalisation aux fondations solides et durables.

Depuis 2018, la loi Elan rend obligatoire les études de sol dans le cadre de la vente d’un terrain constructible sur de nombreuses régions en France. La présence d’argile dans le sol impose des précautions à l’origine de cette réforme du droit immobilier. Mais tout acheteur peut aussi demander une expertise géotechnique avant la signature de l’acte de vente. Ce type d’études concerne d’ailleurs plus généralement les chantiers de construction. L’étude géologique constitue un outil de référence pour la mise en œuvre du projet : elle détermine les recommandations à respecter en fonction de la nature du terrain et des risques naturels répertoriés dans le secteur. L’expertise du bureau d’études fournit une analyse précise de la faisabilité de l’ouvrage sur un site spécifique. Le rapport G1 remis au constructeur propose des solutions géotechniques pour une réalisation aux fondations solides et durables.

Etude de risque
nappe
ppr
zone sismique

Etude des lieux

Etude des lieux

Bureau d'etude geotechnique G1
etude geotechnique
etude geotechnique G1

En quoi consistent les études de sol réalisées par un ingénieur géotechnicien ?

Pour mener à bien sa mission, le bureau d’études doit respecter les différentes étapes exigées par la norme française NF P 94-500. Les protocoles d’investigations sont répertoriés pour tous les types de sols. Les ingénieurs procèdent donc à des études géotechniques en milieux terrestres, fluviaux ou maritimes. L’occupation des sites ne constitue pas une limite aux analyses de terrain.

Les prélèvements in situ attestent de la nature du sol

La première étape des études G1 vise à déterminer la composition du sol. Différents prélèvements permettent d’analyser la subsurface terrestre concernée par l’aménagement ou l’exploitation du terrain. La construction ne peut en effet être appréhendée de la même façon selon la nature du sous-sol. Le sable ne présente pas la même mécanique ni la même perméabilité que l’argile ou la roche.

Les tests de résistance des sols définissent les risques naturels possibles

Après une étude topographique de la parcelle sur plan et du secteur environnant, les sondages sur le terrain aident à évaluer les risques d’inondation ou d’éboulement. Ces données précisent les différentes options envisageables concernant le type de fondation et la profondeur de l’assise en fonction de la masse de la construction lors de la phase G2. Un sol argileux nécessite des analyses spécifiques en laboratoire.

Les différents sondages apportent des données hydrométriques indispensables à l’analyse du terrain

L’humidité du sol peut avoir une incidence sur la solidité et la stabilité du bâtiment. Un sol argileux retient l’eau. Il se contracte ou gonfle selon la pluviométrie. Une étude des risques RGA sur un terrain argileux permet d’intégrer des valeurs seuils à respecter lors de la finalisation du projet de construction. Le constat de la présence d’une végétation alentours sert de référentiel quant aux risques de coulées de boues dans certaines zones.

Quels sont les types de terrains concernés par les études géotechniques ?

Les études de sol géotechniques sont préalables à tout projet de construction. Elles contribuent à esquisser un plan adapté au terrain en regard des différents éléments de la construction.

Le bureau d’études géotechniques évalue tous les types de sites

Les sols argileux font l’objet d’une étude géotechnique obligatoire mais il s’agit parfois d’anticiper la dynamique des sols à proximité de canaux ou de cours d’eau. Le littoral, soumis aux marées et à l’érosion, nécessite une vigilance particulière. Le milieu montagneux a aussi ses contraintes géotechniques tout comme les terrains libres qui présentent souvent des réseaux enterrés et des servitudes à examiner en profondeur.

Les ingénieurs étudient les terrains destinés aux aménagements de type génie civil

L’expérience du bureau d’études géotechniques ne se limite pas aux terrains à bâtir mais comprend une branche génie civil. Avant de construire une route, une voie ferrée, un pont ou un tunnel, une étude géologique du sol est requise, elle précède toujours la modélisation de sa mécanique géotechnique. L’affleurement d’une nappe phréatique entraîne alors la modification du projet initial. Chaque construction implique une étude des conditions de faisabilité même si la géotechnique intervient également au niveau de l’exploitation du sous-sol.

Les études de sol géotechnique limitent les risques sur les terrains d’exploitation

Les ingénieurs du bureau d’études géotechniques interprètent les données associées à la sécurité des chantiers. L’exploitation d’une carrière requiert une maîtrise des impacts sur l’environnement et les risques naturels. Lorsqu’il s’agit d’un puits de forage ou d’un réseau de drainage, il faut anticiper ce qu’il se passe en profondeur afin de limiter les risques financiers.

Quels sont les bénéfices des études de sol géotechniques pour les investisseurs ?

Les études de sol géotechniques concernent aussi bien les intérêts des particuliers que ceux des professionnels.

Les études géotechniques de sol préparent les différents projets d’habitation

Les informations apportées par une étude G1 permettent aux acquéreurs de profiter de leur maison individuelle sans déconvenues. Les entreprises de construction peuvent investir dans la création de lotissements. Le rapport intéresse ensuite le maître d’ouvrage ou l’architecte en charge de la construction de résidences collectives.

Les études géotechniques apportent des garanties supplémentaires aux assurances et aux banques

Les études de sol confortent les organismes financiers dans leur choix d’octroyer des moyens aux projets industriels ou aux sites touristiques. Les lieux destinés à accueillir du public respectent ainsi les normes de conformité.

Les études de sites permettent de comprendre les causes des sinistres naturels

L’expertise des ingénieurs géotechniciens garantit également des réparations adaptées aux conditions environnementales. Examiner les circonstances du sinistre avant d’entreprendre une réparation permet de proposer une solution fiable sur le long terme.

Les investigations géologiques permettent de caractériser les techniques et les mécaniques des terrains à bâtir. Elles ont une validité de 30 ans et assurent une stratégie de construction à la mesure de chaque projet. Les acheteurs sont en droit de les exiger pour limiter les incidents liés aux risques naturels. Les études G1 restent toutefois à la charge du vendeur. Chaque mission implique dès lors de bien choisir le bureau d’études.